0

Selon des études, on estime pour une vape optimale d’un e-liquide au CBD une vaporisation du CBD aux alentours de 180° (pouvant monter jusqu’à 220°).

Ce qu’il faut savoir sur la température de chauffe pour arriver à la vaporisation d’un e-liquide :

Contrairement aux idées reçues que nous soyons à 10Watts ou à 100 Watts, à partir du moment où apparaît le phénomène de vaporisation c’est que nous avons atteint la température de vaporisation adaptée par rapport au solvant utilisé. Sachant que le PG se vaporise à partir de 180° et la VG à partir de 288°, donc au minimum si nous sommes en présence d’un solvant 100% PG la température atteinte pour la vaporisation du liquide sera de 180°, et ce peu important le nombre de Watts.

La différence de Watt agit simplement sur la puissance, la rapidité avec laquelle nous allons atteindre cette température, mais n’agira pas sur le fait d’augmenter la chauffe.

Pour autant nous privilégierons une vape modérée, qui peut se traduire en termes de watt avec un appareil lambda, une utilisation aux alentours de 10 à 40watts, avec des basses résistances allant de 1 à 1.8 Ohm. Car nous sommes dans un objectif de vape utile et non ludique et il est inutile d’avoir une inhalation du produit trop importante qui ne serait que partiellement inhalé aux vue d’une vaporisation du porduit trop importante.

Conformément à ces contraintes de puissance, un matériel à puissance modérée y répondra de façon optimum. D’autant plus que l’on privilégiera une vape indirecte (en anglais MLT = Mouth To Long) qui permet une inhalation plus en profondeur, avec une forte réduction des pertes liées à chaque inhalation ainsi qu’une optimisation de ces dernières.

Enfin pour une vape optimale nous pouvons dire que nous serons plus sur une vape hybride entre la vape directe et indirecte. C’est à dire que l’inhalation sera faite de façon « semi-directe » avec un tirage assez serré. Donc si vous êtes sur un clearomiser de type Nautilus (type indirect) par exemple, avec une résistance de 1,2 Ohm, une puissance comprise entre 15 et 20 Watts avec l’airflow bien ouvert, vous arriverez à faire un tirage direct mais qui restera serré et non aérien pour une meilleure concentration de la molécule à chaque bouffée.

C’est un atout essentiel pour le vapotage du CBD qui s’oriente vers un vapotage utile et non vers un « vapotage gaspillage/ludique »

Ceci étant dit, l’utilisation d’un appareil de type MOD plus évolué vaporisera parfaitement le CBD, et le gout autour du e-liquide quant à lui sera toujours bien restitué. Par contre une quantité importante de produit sera consommée tout comme la batterie ceci étant dû à un usage à plus forte intensité.

Le match entre notre composition bio propanediol/CBD versus une composition PG/VG/CBD

Maintenant que nous connaissons la meilleure température pour utiliser un e-liquide au CBD nous allons voir pourquoi notre base est idéale pour la vapotage d’un e-liquide au CBD.

Commençons par une composition PG/VG traditionnelle. Sur cette dernière, comme décrit plus haut, il faut savoir que la température de chauffe du propylène glycol est aux environs de 180° et celle de la glycérine végétale de 288°. Partant de ce constat, une composition comprenant un ratio PG/VG de l’ordre de 80/20 ou 70/30 va nécessiter une température de chauffe plus importante qu’il n’est nécessaire à la vaporisation optimale du CBD qui rappelons-le est de 180°.

Ceci s’explique par la température de vaporisation de la glycérine végétale qui est de 288° et qui lorsqu’elle est employée seule ou dans un mélange avec du propylène glycol va nécessiter une température de chauffe plus importante.

Maintenant analysons notre base bio propanediol/CBD. Du fait que la composition ne contienne que du bio propanediol et est exempte de glycérine végétale / PG traditionnel, la température de vaporisation du bio propanediol qui est de 190° et celle du CBD qui est de 180° sont donc presque équivalentes aux alentours de 190°.

Vous aurez ainsi un rendu optimal sans avoir besoin de pousser votre matériel pour vaporiser la présence de glycérine végétale qui elle se vaporise qu’à 288°

Vous gagnerez également en autonomie, vous n’aurez pas besoin d’utiliser un matériel très évolué, une cigarette électronique avec une batterie en interne fera parfaitement l’affaire pour un effet optimal.

D’autant plus que  le fait que la composition soit exempte de glycérine végétale votre appareil ne sera pas encrassé, vos résistances resteront préservées avec une longévité supérieure à un e-liquide lambda au CBD

En conclusion, pour vapoter un e-liquide au CBD C&R® tous les matériels disponibles pour le vapotage pourront vaporiser le e-liquide. Cependant vous pourrez observer quelques désagréments comme une irritation plus poussée liée à la vaporisation du CBD, qui sera d’autant plus importante avec un appareil à forte puissance, accompagnés d’une consommation excessive du produit.

Dans la recherche d’un optimum on ne pourra alors que privilégier une vape hybride entre inhalation indirecte et directe sur des « petits modèles », avec des résistances >1 Ohm, ce qui restera la meilleure option pour le vapotage du CBD.